My big-chop story/ L’histoire de mon Big-Chop

Les filles,

Tout d’abord pour celle qui suivent le blog, désolée d’avoir prit autant de temps avant de revenir sur la plate-forme.

Ce premier article depuis ma longue absence va être consacré mon big-Chop, parce que oui j’ai enfin sauté le pas ! C’est une expérience qui pourra peut être servir à l’une d’entre vous.

Tout d’abord, pour celles qui ne savent pas de quoi je parle, c’est le simple fait de passer des cheveux défrisés ( souvent abîmés) à notre texture de cheveux de base en coupant tout les cheveux endommagés ( le plus souvent on se retrouve avec plus rien sur le caillou) !

Preuve qu"on peut garder de la féminité avec les cheveux court

Preuve qu »on peut garder de la féminité avec les cheveux court

Cela faisait déjà un long moment que je pensais a big-chopper, la tendance ne date pas d’hier et moi aussi je voulais en faire partie ! Je voulais avoir les longs cheveux bouclés que je voyais sur les youbeuses déjà première erreurs !!!

Si vous avez les cheveux crépus, big-chop ou pas vous aurez pas des boucles mais un afro crépus que vous allez devoir manier et apprendre à connaître pour réussir à les entretenir et ça déjà ça prend ENORMEMENT de temps ! Merci internet, parce que ne comptez pas sur votre coiffeur mais les «salons» afro pour vous guidez la dessus. Ils seront vous défriser les cheveux, vous faire des tissages mais entretenir vos cheveux naturels ? Tu rêves en couleurs ma belle! Exception faite pour les parisiens, bandes de veinards !

La deuxième raison est que j’avais l’impression que mes cheveux défrisées ne poussaient pas et qu’ils étaient mort. Cette fois j’avais raison, ils étaient morts, décédés devant mon regard impuissant.

La Troisième raison un peu plus personnelle est que je voulais en faire une expérience, savoir comment cela changerait le regard des gens sur moi et quelle image j’aurai de moi si je n’étais plus dans les critères de beauté traditionnelle ( à l’époque je savais pas que j’étais déjà très loin de ça, pardonnez mon ignorance.)

Bref pour toutes ses raisons, je voulais big-choppez. Ce n’était pas écrit dans mon calendrier, je n’avais pas réellement l’intention de le faire.

Un jour j’ai amené une amie, avec qui j’avais parlé de mon projet l’année précédant, en ville . N’étant pas de Lille c’était une découverte pour elle. On vagabondait et on est passée devant un coiffeur afro. Elle m’a rappelé notre fameuse discussion sur le big-chop et je me suis dit « DO IT FOR THE MEMORIES». Je suis rentrée et j’ai du me faire couper les cheveux dans le coin des hommes parce que la coiffeuse ne le faisait pas. Bref je vous passe les détails du coiffeur qui ne parlait que l’anglais et ne voulait pas me couper trop court même si j’insistais. A la fin j’ai eu « a peu près» ce que je voulais. Ne me faites pas croire que vous êtes déjà sortie chez le coiffeur avec exactement ce que vous vouliez, trop souvent c’était pas ce que vous aviez demandé et exceptionnellement le résultat est mieux que prévu.

Détrompez moi dans les commentaires et dites moi si vous voulez que j’aborde d’autres choses au sujet de mon big-Chop.
Je vous embrasse et vous dit à la prochaine
Smack

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s